Riquet à la houppe (travail élaboré par Nsiri Tarek)

I. La présentation matérielle du conte :

A / L’auteur :

Charles Perrault est un écrivain français né le 12 janvier 1628 à Paris.
Charles Perrault se fait remarquer par des poésies galantes et des écrits précieux. Vers 1660, il écrit des poèmes intitulés Le Miroir ou la métamorphose d’Orante et La Chambre de Justice d’amour. En 1653, il publie sa première œuvre, un poème burlesque, Les Murs de Troie ou L’Origine du burlesque qui attaque avec verve l’Antiquité.

De 1654 à 1664, il devient commis dans l’administration de la Recette Générale des finances, dirigée par son frère aîné Pierre.
L’académicien meurt à Paris, à l’âge de 75 ans, le 16 mai 1703.

B / Le livre :
Histoires ou Contes du temps passé, Avec des Moralités, en prose, sont publiés en 1697. Ces Contes demeurent l’une des plus charmantes réussites de notre littérature.

II. L’encadrement du conte :
A / Les personnages :
 Comme ce récit est un conte, les personnages sont rares et il y en a quelques uns qui semblent merveilleux :
* La première reine: Personnage secondaire : La mère de Riquet à la Houppe
* La deuxième reine: Personnage secondaire : La mère des deux filles
* La fée : Personnage principal:  C’est elle qui a procuré les trois dons : l’esprit de Riquet et de la fille cadette et la beauté de la fille ainée
* Riquet à la houppe : Personnage principal : Un prince si laid et si mal fait avec une petite houppe de cheveux sur la tête, mais il a beaucoup d’esprit et il peut donner autant d’esprit qu’il en aurait à la personne qu’il aimerait le mieux.
La princesse ainée Personnage principal Une fille plus belle que le jour mais très stupide et maladroite. Elle peut rendre beau ou belle la personne qui lui plaira.
* La princesse cadette : Personnage secondaire : Une fille extrêmement laide mais qui a tant d’esprit qu’on ne s’apercevoit presque pas qu’il lui manque de la beauté.

B / Le cadre spatio-temporel :
 Comme dans chaque conte, le cadre spatio-temporel de ce conte est indéfini et non précis.
1- Le cadre spatial :
 Au début du conte, le lieu est totalement indéfini, car il n’y a aucun signe d’encadrement spatial, mais on peut dire que les événements se passent dans un royaume ancien.
 Il y a, dans les situations intermédiaires, quelques mots signifiant des encadrements spatiaux (un bois , le palais, l’appartement…)
2- Le cadre temporel :
 L’encadrement temporel de ce récit, est aussi indéfini, car les indicateurs de temps au début du conte sont imprécis ( il était une fois, au bout de sept ou huit ans, quelques moments après…)
 Même dans les situations intermédiaires, les compléments de temps n’indiquent pas un temps bien précis( un jour, quand elle fut retournée au palais, quelquefois, dans le temps qu’elle se promenait, dès le lendemain)
III. L’étude des événements :
A / La situation initiale :
« Il était une fois « (L1)…… »extrêmement laide ».(L18)
• Une reine accoucha d’un fills très laid et mal fait qui avait une houppe de cheveux sur la tête.
• Une fée qui assiste à la naissance de cet enfant assura qu’il aurait beaucoup d’esprit.
• Une reine d’un royaume voisin accoucha d’une fille plus belle que le jour mais extrêmement stupide.
• La même reine accoucha d’une autre fille si laide mais qui a tant d’esprit qu’on ne s’aperçoit presque pas qu’il lui manque de la beauté.
B /La situation intermédiaire:
« Ne vous affiglez point(L19)……autant qu’il m’est possible. »(L161)
• La fille ainée reçoit le don de pouvoir rendre beau ou belle la personne qui lui plaira, et sa sœur le don de pouvoir donner autant qu’elle en a à la personne qu’elle aimera mieux.
• Les perfections et les défauts des deux filles augmentèrent avec elles quand elles grandissent .
• La princesse ainée rencontre le prince ‘Riquet à la houppe’ dans un bois. Comme il l’amait bien, il lui donna de l’esprit pourvu qu’elle se marie avec lui, un an après.
• La belle fille devient plus aimable et plus fameuse ; tous les princes veulent se marier avec elle.
• Son père lui donna le temps pour réfléchir et pour choisir son futur mari.
• La princesse se dirige vers le même bois pour prendre sa décision.
• La fille ainée rencontre de nouveau le prince Riquet et se rappelle qu’un an est passé après leur première rencontre
• Après un long discours , cette princesse utilise son don pour que ‘Riquet devienne beau.
C /La situation finale :
« La princesse n’eut pas plutôt (L162)……longtemps auparavant ».(L184)

• Riquet à la houppe devient l’homme du monde le plus beau , le mieux fait et le plus aimable.
• Les noces sont faites pour le mariage de Riquet à la Houppe et de la princesse.

Tarek Nsiri

(élève du collège pilote Ibn Rochd kasserine)



2 commentaires

  1. sarra 12 mai

    trés b1 tu fais une trés bonne travail ya3tik essa7a and good luck

  2. chaima ferhi 26 mars

    c’est bien

Laisser un commentaire

Tournai la Page |
maud99 |
les abeilles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie et spiritualité
| rio44unblog
| Au travers des mots